9 ways article Page Components

Voir tout

9 façons de découvrir l’histoire d’Abu Dhabi

La ville d'Abu Dhabi est une métropole moderne unique en son genre. Néanmoins, vous y découvrirez divers sites témoignant de la présence de colonies historiques qui se sont installées ou sont passées par la région.

Des forts, tombeaux et bien d'autres édifices témoignent des racines de l'émirat à l'âge du Bronze, tout comme des artefacts découverts qui ont permis de prouver la présence de commerçants bédouins à Abu Dhabi, qui traversaient la fameuse Route de la soie. Les Bédouins, ces nomades du désert habitués aux routes difficiles, étaient les personnes les plus aptes pour vendre des marchandises dans cette région du monde. Pendant près de deux millénaires, leurs chameaux ont fait la route entre les dunes du désert d'Arabie avec à leur dos toutes sortes de marchandises précieuses, qu'ils apportaient et rapportaient de civilisations lointaines de Chine, d'Europe, d'Asie et d'Afrique.

Plus tard, dans les années 1700, la tribu des Bani Yas décide de s'installer à Abu Dhabi, une ville dont le nom signifie « Pays des gazelles » en arabe. Le folklore local affirme que la capitale des EAU a été fondée lorsqu'un cerf a guidé la tribu de nomades non loin d’une source d’eau douce sur une île dotée de seulement 300 barastis (des huttes en feuilles de palmiers), quelques édifices en corail et le fort de l'Émir. C'est dans cette tribu que se trouvait la famille dirigeante actuelle, les Al Nahyan. Les colons travaillaient avec leur environnement et sont devenus des marins et pêcheurs à la perle. Vous pouvez découvrir les merveilles de l'Arabie d'antan en visitant les nombreux sites patrimoniaux d'Abu Dhabi - des endroits qui respirent les traditions ancestrales.

Article

1. Imprégnez-vous de la riche histoire de l'émirat dans le centre-ville

Dans la ville à proprement parler, le premier endroit où les passionnés d'histoire se rendent est le monument national de Qasr Al Hosn. L'ancienne résidence de la famille royale Al Nahyan a également servi de siège du gouvernement, de base d'un conseil consultatif et d'archives nationales. Dans l'enceinte de Qasr Al Hosn, vous trouverez un mirador. Construit en 1760 pour protéger le village des Bani Yas, c'est le plus ancien édifice encore debout d'Abu Dhabi, désormais un musée exposant l'histoire de l'émirat.

2. Rencontrez les artisans derrière l'artisanat émirati traditionnel

La Chambre des Artisans, que vous trouverez au sein du complexe d'Al Hosn, rend hommage au lien qui existe entre le peuple des EAU et les ressources naturelles du pays. Allez admirer de magnifiques objets traditionnels, créés par des artisans de talent, et immortalisez votre visite en photos. Découvrez l'art original du Sadu − classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO en tant qu'Art patrimonial et culturel intangible nécessitant une sauvegarde urgente. C'est une forme de tissage typique des Bédouins utilisant la laine de mouton, de chameau et de chèvre pour créer des designs géométriques incroyables visant à décorer des tentes (bait al-shaar) ainsi que des accessoires pour monter à dos de chameau (ataad).

Le khoos, une technique de tissage traditionnelle utilisant les feuilles de palmiers pour créer des objets fonctionnels comme des baskets (jefeer), est également disponible, tout comme la cérémonie de Bait Al Gahwa (café). Prenez place sur des coussins dans un majlis confortable, admirez le processus de création de la tasse de gahwa parfaite, et sirotez-en un peu depuis une tasse délicate, la finjan.

3. Admirez d'anciens trésors repêchés en mer

Puisque la ville est entourée par la mer, pourquoi ne pas monter à bord d'un bateau pour en apprendre plus sur ce qui a permis aux civilisations anciennes d'Abu Dhabi de survivre ? La pêche et la pêche à la perle ont toutes deux joué un rôle de premier plan dans le passé économique de l'émirat, avec ses ports accueillant des navires de pêche et de pêche à la perle ainsi que des chantiers navals où de talentueux artisans forgeaient de magnifiques boutres en bois traditionnels. La pêche à la perle se faisait surtout lors de voyages estivaux en plongée profonde Ghous Al Kabir qui pouvaient durer jusqu'à quatre mois. Chaque voyage débutait par une cérémonie d'adieu (Hiraat) puis, au retour des marins, les familles restées à terre décoraient leur maison, chantaient des chansons et partageaient des festins. Différentes agences d'excursions proposent des visites sur le thème de la pêche à la perle. À bord d'un boutre, vous pourrez écouter des chansons et des histoires anciennes de marins, et en apprendre plus sur les techniques de pêche à la perle qui ont permis l'écriture des premiers chapitres de la success story moderne d'Abu Dhabi.

4. Baladez-vous dans les ruelles d'oasis vieilles de plusieurs siècles

Après la capitale de l'émirat, Al Aïn (la ville-jardin située à environ 90 minutes d'Abu Dhabi) est un endroit regorgeant de culture et d'histoire. Grâce à ses sources souterraines et à ses oasis, la ville a été habitée par des tribus bédouines pendant des centaines d'années et a été le premier site des EAU à être classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Les fermes et plantations entourant l'oasis sont toujours opérationnelles aujourd'hui.

L'Oasis d'Al Aïn, la plus grande des sept oasis que compte Al Aïn, est un site classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2011. C'est l'endroit familial idéal pour en apprendre plus sur les habitants de la région qui ont commencé à apprivoiser le désert il y a de cela 4 000 ans. Présentant une dense canopée d'arbres et d'exemples de falaj - l'ancien système d'irrigation utilisé par les fermes locales pendant des siècles, vous êtes sûr de trouver de nombreux endroits où prendre de belles photos.

5. Visitez des forts pittoresques qui servaient à protéger cette zone fertile

Parmi les autres lieux d'intérêt d'Al Aïn, il y a ses musées et ses forts, notamment le Fort D'Al Jahili. Il a été construit en 1891 pour défendre la ville et exposer les travaux de l'aventurier britannique Sir Wilfred Thesiger. Vous y trouverez également Qasr Al Muwaiji, un palais fortifié historique, base de l'ancien diwan (conseil ou siège du gouvernement) qui a aussi servi de résidence pour la famille royale. Qasr Al Muwaiji est l'endroit où Son Altesse, le Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, Président des Émirats arabes unis, est né et a étudié, apprenant de son père, le Père Fondateur des EAU, le Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan.

6. Remontez le temps à l’âge du Bronze et du Fer

Si vous êtes passionné d'histoire, vous allez adorer l'Oasis de Hili, située juste à côté de la Fossil Valley, où se trouvent des fossiles datant de l'époque où la région était recouverte par la mer. Le Parc archéologique de Hili témoigne de la présence d'un village d'agriculteurs aux EAU remontant aux âges du Bronze et du Fer. Vous y trouverez des cimetières, des forts et des infrastructures agricoles, ainsi que la plus grande collection de tombeaux et d'édifices de la période Umm an-Nar (entre 2 500 et 2 000 ans av. J.-C). N'oubliez pas de visiter la pièce maîtresse de ce lieu unique : le Grand tombeau de Hili.

De plus, au Jebel Hafit Desert Park d'Al Aïn, vous pourrez explorer des tombeaux datant de l'âge du Bronze et construits entre 3 200 et 2 700 ans av. J.-C. Les artefacts qui y ont été déterrés comptent de la poterie, des perles et des poignards, prouvant les relations commerciales qui existaient à l'âge du Bronze entre les EAU et l'ancienne Mésopotamie (aujourd'hui l'Irak), l'Iran et les civilisations de la vallée de l'Indus (aujourd'hui le Pakistan et l'Inde).

7. Apprenez-en plus sur l’histoire multiculturelle de l’émirat sur l’île de Sir Bani Yas

Vous rêvez d'explorer une île qui vous en apprendra plus sur le passé de l'émirat ? Alors, rendez-vous dans la réserve naturelle de l'île de Sir Bani Yas. Une parmi les huit îles qui composent les îles d'Al Dhafra au sud-ouest de la ville, elle se trouve à deux heures et demi de voiture et un trajet en ferry d'Abu Dhabi. Cette île, dont on parle pour la première fois en 1590 dans un récit du joaillier vénitien Gasparo Balbi (qui y fait état comme une île entourée de perles), semble trouver ses racines à la fin de l'âge de la Pierre et à l'âge du Bronze.

Au cours des VIIe et VIIIe siècles ap. J.-C., s'y trouvaient une église et un monastère, découverts en 1992. Cet ancien site chrétien témoigne de l'importance de la tolérance religieuse dans la région. Des artefacts fascinants suggèrent, eux, que les habitants de cette colonie avaient l'habitude de vendre des marchandises dans tout le golfe Persique ainsi que dans l'Océan indien.

8. Laissez-vous envoûter par la plus grande masse de sable au monde

Aucun voyage aux EAU ne serait complet sans un safari dans le désert. Le magnifique Rub’ al Khali d'Abu Dhabi (le Quart vide) − la plus grande masse de sable ininterrompue au monde, ne se trouve qu'à une heure et demi de la ville. L'explorateur et auteur de voyage Sir Wilfred Thesiger, qui a traversé cette immense étendue deux fois avec des compagnons émiratis et omanais en 1940, a écrit : « Ce terrain, même s'il est cruel, vous envoûtera ». Vous êtes donc sûr de vous émerveiller devant ce paysage magique, quoique difficile, qui a connu l'activité humaine il y a de cela 3 000 à 2 000 ans.

Étant donné son emplacement géographique, l'ancienne Arabie se trouvait sur les routes de la Route de la soie utilisées par les marchands voyageant entre la Chine et l'Europe et transportant de la soie ainsi que d'autres marchandises précieuses à travers l'Asie, le Moyen-Orient et l'Afrique du nord entre 130 av. J.-C et 1 453 ap. J.-C. Les villes portuaires du golfe Persique servaient à relier les routes terrestres et maritimes. Les routes maritimes commençaient en Chine, puis passaient par les côtes indiennes pour finir dans la péninsule arabique. Les marchands arabes vendaient de l'encens et des perles le long de ces routes mythiques, certains même à travers le désert.

9. Rencontrez des animaux qui sont rentrés dans l’histoire

Bien que l'esprit novateur des Bédouins a été important pour le développement d'Abu Dhabi, ce sont les animaux qui les accompagnaient qui ont joué un rôle de premier plan dans l'histoire de la capitale. En plus des fameux chameaux, ce sont les faucons et les salukis qui ont permis aux Bédouins de survivre.

Pendant près de 5 000 ans, des Saluki indigènes, −l'une des plus anciennes races de chiens domestiqués connus−, allaient chasser avec les faucons pour subvenir aux besoins des habitants du désert d'Arabie. Comme le racontent des poésies, chansons et récits de Bédouins, les faucons aidaient à repérer la proie dans un lieu reclus. En 2016, la fauconnerie a été inscrite sur la liste représentative des patrimoines humains culturels intangibles par l'UNESCO.

Inspiration

Articles que vous pourriez aimer