Al Ain Oasis

Voir tout

Avec son système d’irrigation traditionnel nommé falaj et ses chemins serpentant sous une canopée dense de palmiers dattiers et d’autres arbres fruitiers, l'Oasis d'Al Aïn est l'endroit parfait pour aller se balader en famille ou entre amis. Elle est également représentative des procédés agricoles de cette région, qui n’ont pas changé depuis des millénaires.

Couvrant une superficie de 1 200 hectares, cette oasis luxuriante est une belle représentation de la vie des habitants de la région il y a de cela près de 4 000 ans. Site patrimonial renommé, situé au centre Al Aïn, à environ une heure et demi de la capitale, c'est la plus vaste des oasis d’Al Aïn. Les fermiers y cultivent plusieurs milliers de dattiers appartenant à 100 variétés différentes, ainsi que des plantes fourragères et des arbres fruitiers tels que le manguier, l’oranger, le bananier, le figuier et le jujubier (connu localement sous le nom de sidr). Les parcelles de terrain individuelles sont séparées entre elles par des murs de clôture anciens.

Al Ain Oasis

L’eau alimentant l’oasis provient de puits mais également de l’ancien système d’irrigation d’eau falaj, qui exploite à distance des nappes phréatiques souterraines ou des montagnes, et qui fournit l’eau aux fermes via un système d’aqueducs souterrains et en surface qui s’étend parfois sur de nombreux kilomètres. L'Oasis d'Al Aïn présente de nombreux exemples de falaj utilisés depuis des siècles. Deux systèmes principaux de falaj alimentent l’oasis : Al Aïn et Dawood. Ils fournissent de l’eau à deux parties distinctes de l’oasis et viennent tous deux du Sud-Est, en direction des monts Hajar et de la montagne Jebel Hafit à proximité. Une fois à l’intérieur de l’oasis, l’eau est distribuée à travers un réseau complexe de canalisations. La distribution est étroitement surveillée et elle est effectuée en fermant certaines des canalisations de manière à diriger l’eau vers la zone requise.

L'Oasis d'Al Aïn est un site classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2011. Plus récemment, après la construction d'un Éco-centre et la création d'un système étendu de chemins ombragés, le site a ouvert au public. Au travers de nombreuses expositions interactives immersives, l'Éco-centre met en lumière les mesures prises pour préserver l'écosystème délicat de l'oasis et célébrer la contribution inestimable des fermiers à l'agriculture dans l'oasis d'Al Aïn grâce à des méthodes traditionnelles.

Al Ain Oasis

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture a reconnu l’importance de l’ensemble des oasis d’Al Aïn pour leur biodiversité, leur patrimoine culturel, et le répertoire de ressources génétiques qu’elles représentent.