coffee and dates

Voir tout

Le café est indissociable de la culture arabe depuis des siècles, les traditions associées à ce breuvage sont profondément ancrées dans le patrimoine de la région. Acte symbolique de générosité, servir du café arabe aux invités est une part importante de l'hospitalité arabe, la préparation et le service du café (prononcé gahwa dans le dialecte arabe émirati) étant empreints de traditions et de rituels sociaux élaborés.

Autrefois, les bédouins (peuple arabe nomade) préparaient leur café au dessus d'une cheminée creusée dans le sol. La boisson était mélangée à de la cardamome et du safran et généralement servie dans de petites tasses sans anse. Avec le temps, cette méthode a été remplacée par le kuwar, une fosse en argile faite de galets et de plaques de pierre sur laquelle repose une poêle. Dans les maisons ou les tentes, le kuwar se trouve dans le majlis (pièce où s'asseoir pour accueillir les invités), avec un récipient pour le bois de chauffage et une place réservée à côté pour la personne qui prépare le café.

Culture

La transformation des grains richement aromatiques en café comprend plusieurs étapes, du tri au lavage, du séchage à la torréfaction des grains, jusqu'à ce qu'ils deviennent rouges ou bruns. Les grains torréfiés sont ensuite moulus et infusés pour produire un café au goût intense et aromatique.

Le service du café arabe est régit par une étiquette élaborée autant pour le serveur que l'invité et l'hôte. Le serveur doit tenir la dallah (cafetière) avec la main gauche, le pouce dirigé vers le haut, tandis que la tasse est tenue avec la main droite. Les invités doivent utiliser la main droite pour recevoir et rendre la tasse au serveur. L'invité le plus important ou le plus âgé est servi en premier, et la tasse n'est remplie qu'au quart et peut ensuite être remplie à nouveau. La pratique courante est de boire au moins une tasse, mais pas plus de trois. Le café arabe est préparé et apprécié quelle que soit la classe sociale, notamment en dégustation à la maison.

Afin de faire reconnaître l'importance culturelle de cette boisson, les É.A.U, l'Arabie Saoudite, le Sultanat d'Oman et le Qatar ont fait inscrire le café arabe sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO en 2015.

Les dattes sont un autre ingrédient important de la culture arabe. Peut-être le plus classique des souvenirs comestibles, ce fruit distinctif occupe une place d'honneur dans le patrimoine arabe en tant que source vitale de nutrition.

Aujourd'hui, les dattes sont disponibles dans de nombreuses variétés modernes chacune caractérisée par sa propre couleur et sa propre saveur. Elles sont même disponibles enrobées de chocolat ou farcies d'amandes ou d'écorces d'orange confites. Bateel, la célèbre épicerie fine de dattes, propose une sélection étonnante de dattes de luxe ainsi que d'autres produits issus de ce fruit, dont du jus de dattes pétillant, des confitures et conserves de dattes, en passant par le vinaigre balsamique infusé aux dattes. De parfaits cadeaux à ramener à la maison.


Le Liwa Date Festival promeut et célèbre le rôle symbolique et historique que le palmier-dattier joue dans la culture émiratie. Ce festival, qui se tient chaque année en juillet à Al Dhafra, s'articule autour de concours de dattes au cours desquels les exploitations agricoles émiraties se disputent le titre de meilleur producteur de dattes. Les visiteurs sont également les bienvenus los de cet événement amusant et familial qui permet de découvrir la culture authentique des Émirats. Des prix sont offerts pour les meilleures dattes dans chaque catégorie et une vente aux enchères de dattes est organisée, le prix de certaines dattes pouvant excéder 6 000 AED le kilo.