ayala dancing

Voir tout

La danse Al Ayyala incarne les valeurs et l'héritage des Émirats et voit les hommes tenir de fines cannes de bambou tandis qu'ils se mouvent au rythme régulier des tambours. Elle est surement la danse traditionnelle la plus connue des Émirats Arabes Unis et est exécutée par les hommes et les garçons lors des mariages, des fêtes nationales et d'autres célébrations.

Partie intégrante de la culture des É.A.U, l’Al Ayyala manifeste l'éthique et la bravoure de la vie des Bédouins (peuple arabe nomade) et renforce les valeurs de dignité et d'honneur. Parce qu'elle reflète l'héritage de la culture émiratie, la danse est devenue un symbole d'identité nationale et d'union.

Culture

Deux rangées de 20 danseurs ou plus se font face dans une scène de bataille stylisée, les fines cannes de bambou représentant des flèches ou des épées. Les hommes de chaque rangée se tiennent épaule contre épaule, la main gauche sur le dos de la personne qui se trouve à leur gauche.

Les rangs volontairement serrés signifiant l'unité et la coopération.

Au rythme des tambours, chaque rangée fait des mouvements alternés avec la tête, les épaules, les bras et les cannes pour suggérer la victoire ou la défaite. Les hommes chantent également des vers, souvent tirés de la poésie Nabati (ancienne poésie bédouine), qui appellent à la vaillance et la chevalerie.

La danse Al Ayyala est pratiquée depuis des générations par les habitants des É.A.U, y compris les communautés côtières et intérieures. Cette danse est si importante qu'elle a été ajoutée à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO en 2014.